Administrateur systèmes et réseaux

L’administrateur systèmes et réseaux est le technicien en charge du réseau informatique de son entreprise. Sa principale mission est de maintenir la qualité ainsi que la sécurité du réseau et des infrastructures physiques. Il est le garant de la sécurité des données internes.

Les infrastructures informatiques font partie intégrante de toutes les entreprises. Il est donc indispensable d’en assurer leur qualité et leur bon fonctionnement.

Découvrez les : métier, missions, formations et salaire de l’administrateur systèmes et réseaux au sein de cette fiche métier.

Ses missions

De par ses responsabilités, l’administrateur systèmes et réseaux est polyvalent et possède des compétences dans de nombreux domaines liés à l’informatique.

Il fait en sorte que la transmission de données soit optimale et est donc chargé de choisir les logiciels à utiliser et de veiller à leur mise à jour. Il gère également le paramétrage du matériel informatique ainsi que les différentes interfaces utilisateurs.

Voici ses missions principales :

  • Administration des différents systèmes d’exploitation (MacOS, Windows, Linux)
  • Connaissance des bases de données et de tous les aspects réseau
  • Gestion globale du parc informatique  (sauvegardes, VM, stockage, maintenance du SI)
  • Gestion des normes et contraintes en terme de sécurité
  • Optimisation des infrastructures (disponibilité, performance…)
  • Anticipation et résolution des pannes réseau
  • Suivi des performances réseau
  • Accompagnement des utilisateurs réseau (pannes, difficultés, nouveautés)
  • Etudes et réflexions sur les évolutions des systèmes
  • Veille technologique

Il est également pertinent d’effectuer régulièrement de la veille pour se tenir informé des changements et nouveautés dans les pratiques. Faire de la veille permet d’adapter et de faire évoluer les systèmes utilisés par l’entreprise afin d’en optimiser les performances.

Par exemple, l’essor des environnements cloud et le développement des technologies autour des Big Data représentent de nouveaux enjeux pour les entreprises. 

Compétences de l’administrateur systèmes et réseaux

En tant qu’administrateur systèmes et réseau, il est indispensable d’avoir de bonnes capacités d’analyse et d’adaptation. Son rôle l’amène à être en contact avec différents interlocuteurs (et différents métiers) pour lesquels il devra parfois vulgariser ses explications pour se faire comprendre.

Son rôle d’administrateur lui demande d’avoir un sens accru des responsabilités ainsi que de fortes qualités de gestion.

Il doit avoir des compétences en informatique et maîtriser les systèmes d’exploitation tels que Linux, Windows, MacOS… De solides connaissances des environnements réseaux lui sont également nécessaires.

S’il est plus technicien que développeur, il lui faut quand même avoir des bases sur les différents langages (par exemple Python) ainsi que sur les structures de bases de données (PostgreSQL, SQL, Oracle…). 

L’administrateur réseau est quelqu’un de rigoureux et bon communiquant.

Formation

Une formation en informatique est nécessaire pour pouvoir exercer cette profession. Il existe de nombreux cursus permettant de devenir administrateur systèmes et réseaux. Vous pouvez suivre une formation universitaire, en école d’ingénieur ou d’informatique.

Concernant les formations diplômantes en Bac+2, vous pouvez faire un DUT ou un BTS dans l’informatique ou spécialisés en Réseaux et Télécommunications.

Vous pouvez ensuite continuer en suivant une formation Bac+3 puis un Master pour vous spécialiser.

Attention, certaines formations traiteront moins de la gestion des systèmes d’information que d’autres. Mais vous pouvez toujours passer des certification en lien avec différents environnements (Linux, Microsoft…), qui auront de la valeur auprès des recruteurs.

Salaire de l’administrateur systèmes et réseaux

Lorsqu’il débute sa carrière, il peut prétendre à un salaire de 30k à 35k par an en région parisienne. Avec plus d’expérience, il pourra atteindre les 45k et dépasser les 60k après plusieurs années, en tant que sénior.

Evidemment, cela dépend de l’entreprise pour laquelle il travaille ainsi que ses certifications. Il ne faut donc pas hésiter à les passer.

En savoir plus sur les certifications :