Si vous souhaitez recruter un développeur ou que vous cherchez un travail dans le Web, vous serez amené à faire passer ou à passer un test technique.

Mais que représente ce test ? Quand intervient-il ? Comment le préparer ou l’évaluer ? Si vous vous posez ce genre de questions, vous êtes au bon endroit. Recruteurs comme candidats, cet article peut vous être utile.

Mais qu’est-ce qu’un test technique ? 🧐

Comme son nom l’indique (très clairement), c’est un test qui permet d’évaluer le niveau technique d’un candidat durant un process de recrutement.

Par cet outil, on évalue une ou plusieurs compétences nécessaires pour occuper un poste.

Pour ce qui est de la durée, cela peut varier en fonction des conditions du test. Généralement pour un test passé sur place, cela peut prendre entre 10 à 30 minutes, contre plusieurs heures pour un test à domicile.

À quoi sert un test technique ? Pourquoi l’utiliser ? Quand intervient-il ?

Faire un test gif

Pourquoi faire passer un test technique ?

Comme mentionné plus tôt, ce test permet aux recruteurs d'évaluer les compétences techniques du candidat.

C’est une étape du recrutement qui permet de passer au-delà du CV et des précédents entretiens, eux plus axés sur le savoir-être du candidat et de ses expériences.

En effet, par le biais d’un test on évalue le niveau de compétence technique d’un candidat de manière objective.

Grâce à ça, on peut déterminer si un candidat maîtrise correctement le langage ou la techno qu’il devra utiliser à son potentiel futur poste.

Du côté candidat, vous l’aurez compris, c’est l’occasion de faire la différence et de montrer son savoir-faire.

Les avantages d’un test technique

L’utilisation d’un test technique comporte quelques avantages.

Comme on vous l’explique brièvement dans notre article Comment recruter un développeur, s’il est bien placé dans le processus de recrutement, cela permet de gagner du temps sur la présélection de candidats.

Mais aussi, de réduire le risque d’erreur de recrutement.

Pour les candidats, c’est le moment de prouver leurs compétences sur le poste qu’ils souhaitent occuper. De plus, les feedbacks, qu’ils soient positifs ou négatifs, seront utiles.

Les limites du test technique

Cependant, cela comporte quelques limites.

Pour commencer, il y a un risque de rater un bon candidat. En effet, le stress causé par le test peut pousser à l'échec.

Pire encore, un test mal conçu peut induire en erreur.

Certains tests peuvent être onéreux, notamment les tests sur plateforme.

Ils peuvent aussi orienter sur un « mauvais » recrutement. En effet, un candidat très doué techniquement peut, par exemple, ne pas s’adapter à sa nouvelle équipe.

Enfin, certains candidats n’apprécient pas d’être évalués. En effet, le test peut repousser des candidats, surtout s’il n’est pas indiqué en début de process. C’est préférable de prévenir en amont le candidat sur le test qu'il devra réaliser.

Quand faire passer un test technique ?

Il faut bien choisir quand avoir recours au test technique.

Comme il permet de filtrer les candidatures, l’inclure en fin de process n’a pas vraiment de sens. Cependant, le prévoir trop tôt peut également faire perdre de bons candidats.

Il faut trouver le juste milieu, entre vos process de recrutement et l’expérience candidat.

Généralement, il est bien plus utile après une première sélection de candidats.

Qui évalue un test ?

Un test technique est toujours évalué par un “opérationnel”, soit une personne à même de comprendre la techno et généralement, qui l’utilise régulièrement.

En effet, un responsable du recrutement n’a pas forcément les compétences requises pour faire passer ce genre de test. Ce sont souvent des responsables de l’équipe technique ou des développeurs séniors qui peuvent faire passer le test et l'évaluer.

L’évaluation est objective et concrète car elle se base purement sur les résultats. Pas de ressenti basé sur la personnalité. C’est d’ailleurs, pourquoi il vient en complément d'autres entretiens.

Il faut noter que le test n’est pas foncièrement utilisé dans une optique éliminatoire. Il sert aussi à déterminer les points forts et les points faibles du candidat et à s'assurer qu'il a les compétences requises pour un poste en particulier.

Quel type de test technique ? 🧑‍💻

Il y a plusieurs types de test de compétences. Ils diffèrent selon les entreprises, les postes et les compétences à évaluer.

La liste n'est pas exhaustive, nous évoquerons les plus courants.

L’échange entre pairs

Seul ou en complément d’un autre test, l’échange est généralement le plus utilisé. Il s’agit tout simplement d’un entretien avec un “opérationnel”.

L’échange a pour but de valider les compétences techniques d’un candidat.

Généralement, il est apprécié car il est adaptable aux réponses et reste ouvert. En tant que candidat, cela permet de vendre librement ses compétences techniques.

De plus, il peut aussi être travaillé en amont. C’est la logique et les connaissances sur la techno qui vont être évaluées. Alors, réviser et se renseigner sur les projets est un bon moyen de réussir cet échange.

Un candidat gagnera à être honnête plutôt que de se surévaluer. En effet il est plus intéressant d’avouer ne pas savoir répondre à une problématique en montrant par la suite, son envie d'apprendre.

Cependant, ce type d’entretien est assez chronophage pour l’opérationnel qui devra trouver du temps pour faire passer l’entretien. L’objectivité est aussi plus relative. En effet, l’opérationnel qui fait passer le test peut en manquer.

La revue de code

Revue de code

Cette technique à l’avantage de simuler une situation qui pourrait arriver au candidat une fois en poste.

En effet, elle consiste à donner au candidat un fichier de code avec des bugs ou pouvant être amélioré pour identifier des solutions possibles.

Cela permet d’évaluer les compétences réelles du candidat et sa capacité à résoudre des problèmes et à apporter des solutions.

Néanmoins, un entretien complémentaire est recommandé à la suite de ce genre de test. La revue est souvent couplée avec un échange pour des résultats plus concrets.

Le QCM

Le QCM est un moyen efficace pour évaluer la connaissance d’un candidat sur une techno. Il est simple à organiser et rapide à corriger.

Cela dit, il reste assez théorique et ne permet pas de savoir si un candidat saura appliquer ses connaissances une fois en poste.

Les tests de code par écrit ou sur plateforme

Ces tests peuvent avoir lieu tout simplement par écrit. Le candidat est testé sur sa capacité à créer du code en suivant un cahier des charges ou une demande spécifique.

Mais il est relativement peu apprécié, notamment à cause de l’aspect test écrit. Il est assez peu représentatif car un développeur ne peut pas utiliser tous les outils qu’il a l’habitude d’utiliser.

Ce genre de tests peut maintenant être transposé sur des plateformes de codage. Ils se présentent souvent sous forme de plusieurs problématiques à résoudre et sont facilement personnalisables.

Effectivement, beaucoup utilisent un système de jeu vidéo pour rendre le test plus ludique. C’est le cas de Codingame par exemple où coder permet d’avancer sur un jeu.

De cette manière, on évalue la théorie et la logique d’un candidat.