Créer son CV et l’optimiser

Publié le 30 juillet 2020 Temps de lecture: 6'

Nous avons tous déjà été confrontés à la création de CV ou lettre de motivation. Si la lettre de motivation perd de son intérêt, le CV lui reste un indispensable. Il fait office de premier lien entre vous et le recruteur.

Concrètement, il n’existe pas de règle précise en matière de création, un CV qui plaira à un recruteur ne plaira pas forcément à un autre. En revanche, il est toujours possible d’optimiser sa rédaction.

Les différences en matière de design sont généralement marquées en fonction des secteurs. Un graphiste, communicant ou développeur miseront probablement sur des designs différents, en rapport avec leur métier. On observe également une certaine tendance à l’ultra personnalisation des CV : vidéo, étiquette produit, packaging, nourriture… En effet dans certains secteurs, il devient de plus en plus complexe de se démarquer face à la concurrence.

Découvrez nos conseils pour construire votre CV en tant que développeur.

1/ Introduction du CV

Avant de parler design, il est essentiel de travailler le fond et la pertinence de vos informations. Vous pouvez rédiger une courte introduction qui fait office de brève présentation. Elle permet notamment de montrer au recruteur que vous avez bien le profil correspondant au candidat recherché.

N’hésitez donc pas à indiquer le poste recherché ainsi que le niveau d’expérience (junior, expérimenté, confirmé…). N’hésitez pas à parler de votre projet professionnel.

2/ Vos coordonnées

Bien évidemment, il est nécessaire d’y mettre vos coordonnées afin d’être recontacté. Plus d’informations il y aura, plus il sera simple de vous recontacter. Aussi, n’hésitez surtout pas à ajouter vos réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn.

Si vous avez un portfolio, site Internet ou un compte Github, renseignez-les ! Cela permet au recruteur d’avoir un aperçu de votre travail et ne peut que vous servir.

Concernant la photo sur le CV, si certaines personnes sont contre, certaines arrivent à communiquer à travers elle et à en tirer avantage. Dans tous les cas, sachez que la photo sur CV n’est pas obligatoire, à vous donc de voir ce que vous préférez.

3/ Présentation de votre parcours

Une fois votre profil introduit, vous devez décrire votre parcours. Afin de faciliter la lecture et de hiérarchiser les informations, nous vous conseillons de procéder de façon antichronologique. Cela permet en un simple coup d’oeil de voir vos dernières expériences.

Généralement, on sépare les études de l’expérience professionnelle, en décrivant en premier lieu les expériences.

Votre expérience

N’hésitez pas à les dater et à les préciser. En plus de votre titre, indiquez l’entreprise concernée et votre rôle. Parlez des missions, de vos projets, équipes, budgets, résultats… Ces informations parleront aux recruteurs.

Vous avez travaillé en suivant des méthodologies précises ? Vous avez managé une équipe ? Précisez-le.

Si vous avez de nombreuses expériences, faites un tri et détaillez seulement celles pertinentes pour le poste recherché ou qui vous ont réellement plu.

Vos formations

Viennent après vos formations et vos diplômes obtenus. Vous pouvez ajouter les matières suivies, frameworks, logiciels, langages…

Attention, ne listez pas tout ce que vous avez vu en cours de formation juste pour remplir votre CV ! Cela vous desservira et n’apportera pas de réelle plus-value. Le mieux est de privilégier les langages avec lesquels vous êtes familier et de cibler chaque candidature en adaptant vos compétences.

Vous débutez ou avez un parcours différent ?

Vous sortez de formation et avez peu d’expérience à décrire ? N’hésitez pas à parler de projets personnels ! Ils permettent de juger de vos compétences et de votre intérêt métier. Indiquez la nature du projet et la stack utilisée. Vous avez voyagé, suivi une formation ou connu une période creuse ? Expliquez-le et faites en une force en mettant en avant les aspects positifs tirés.

4/ Valoriser vos compétences de développeur

Maintenant que vous avez présenté votre parcours, il est temps de se plonger dans vos compétences !

Créez une section dédiée à vos compétences, aux langages et frameworks sur lesquels vous avez de l’expérience. N’hésitez pas à rendre cette partie visuelle avec quelques graphiques ou pictogrammes. Le recruteur doit pouvoir rapidement identifier vos potentielles forces pour le poste.

Ne noyez pas votre CV de compétences. Les expériences / formations servent à les appuyer avec des descriptions de vos projets. Il ne sert à rien d’en lister 15 sans justification.

5/ Parlons de vous

On a parlé expériences, compétences etc. Mais votre personnalité dans tout ça ? Vos “soft skills” ? Evidemment cette section est très subjective mais si vous avez une personnalité marquée par certains traits, autant en parler. Vous êtes un élément généralement moteur au sein d’équipes ? Autodidacte ? Consciencieux ? Peut-être que ces traits vous permettront d’intégrer une entreprise dont les valeurs sont également vôtres.

D’ailleurs, le fait de parler des passions dans un CV peut être sujet à débat mais nous pensons que c’est important.

Vos passions et passe-temps peuvent créer une réelle différence entre vous et un autre. Ils sont une mine d’informations sur vous ! Vos passions permettent de belles discussions, de vous découvrir plus… Vous tomberez peut-être sur la bonne entreprise grâce à cela !

6/ La forme du CV

Sachez que c’est le design de votre CV qui va en premier lieu capter l’attention. Qu’importe la qualité des informations données, si votre CV est désorganisé ou peu lisible il y a de fortes chances que sur un poste à forte demande, le recruteur ne s’arrête pas sur votre candidature.

On vous conseille donc de partir sur un format A4 et de respecter un certain nombre de pages (maximum 2).

Le but de votre CV est d’attirer l’attention et de susciter l’intérêt du recruteur. Ne dévoilez pas tout et restez un minimum concis pour qu’il ait envie de vous rencontrer.

Certains vous diront que pour faire un CV il faut rester sobre et classique, qu’il faut penser à l’impression etc. Alors oui et non, encore une fois cela dépendra de l’entreprise qui recevra votre CV et de sa culture. Parfois l’originalité paye. En tout cas chez UNLCK, on apprécie !

N’hésitez pas à mettre un peu de couleurs (gardez quand même la main légère), des formes etc. De façon à le rendre plus personnel.

Quels outils utiliser pour son CV ?

Si vous ne savez pas trop comment vous y prendre ou que la partie design n’est pas votre tasse de thé, il existe pas mal de sites vous permettant de créer votre CV en ligne

Sous forme de drag and drop, formulaires… Les moyens ne manquent pas. Certains sites vous proposent des modèles de CV en ligne gratuits. Par exemple, Canva vous permet de faire votre CV en ligne facilement, grâce à son fonctionnement de drag and drop et ses nombreux modèles.

Vous avez également des sites tels que CV designr qui sont faciles à prendre en main pour faire votre CV et ce, toujours en ligne.

Pour les plus classiques, Word (et sa version en ligne) fait très bien l’affaire.
Et si vous avez quelques bases sur les outils tels qu’Illustrator, Indesign ou Photoshop, ces outils sont également très bons pour la création.

Sachez que certains créent des CV en ligne de type site Web ou jeu interactif, si vous vous sentez inspiré.

Le mot de la fin : évidemment, le CV n’est pas une fin en soi et ne permet pas, à lui seul de comprendre ce que vous valez réellement. Malheureusement, il est très compliqué de passer outre cette première étape de tri lorsque les candidatures pour un poste sont nombreuses. Alors autant mettre toutes les chances de votre côté ! 😉