Growth Hacker

Le métier de Growth Hacker est un métier émergent de plus en plus demandé, notamment dans les start-ups qui souhaitent se développer rapidement.

Cependant, ce métier qui est souvent qualifié de concept ou d’état d’esprit, n’est pas toujours simple à comprendre.

Découvrez les missions, formations et salaires du Growth Hacker dans cette fiche métier.

Concept

Le concept de Growth Hacking et le métier de Growth Hacker viennent des États-Unis.

Si on analyse les deux mots du métier, on a “Growth” qui veut dire croissance en anglais et “Hacker” qui se traduit littéralement par pirate (informatique).

Son rôle est d’accélérer la croissance d’une start-up grâce à des pratiques de marketing digital innovantes et créatives.

Les missions du Growth Hacker 🧙

Le rôle principal du Growth Hacker est de générer une forte croissance à moindre coût. L’objectif principal est de créer ou améliorer la réputation d’une enseigne et ainsi de générer une augmentation du trafic sur le site par exemple.

Pour ce faire, il a recours aux différentes techniques et outils que lui offre le digital. L’essence même de ce métier est de trouver des solutions et des leviers de croissance rapides et innovants.

Ses principales missions concernent différents principes de : 

  • L’acquisition : attirer des leads, clients vers le produit ou service par des actions de SEO, E-mailing, partenariats, etc. 
  • Activation : créer de l’engagement, inciter les visiteurs à être actifs sur le site (création d’un compte, CTA, etc.)
  • Rétention : fidéliser les clients, les inciter à revenir vers l’offre (via des offres fidélité, de la promotion…)
  • Referal, engagement : favoriser le bouche-à-oreille et la recommandation faite par les clients eux-mêmes, par le biais de partages sur les réseaux sociaux, stratégies d’affiliation, etc.
  • Monétisation : générer du chiffre d’affaires, optimiser les ventes, pousser à l’acte d’achat.

Même si ce métier est très opérationnel, le Growth Hacker consacre une grande partie du temps à l’analyse et aux tests. En effet, il se base sur les études de son marché et de la concurrence, des consommateurs et il analyse constamment les actions qu’il lance. 

Compétences du Growth Hacker

Ce métier demande une certaine polyvalence.

La compétence principale attendue est d’avoir une bonne connaissance de son environnement et une excellente culture des outils et des tendances web.

Il doit avoir de solides connaissances en webmarketing et communication et selon les profils demandés, des connaissances en programmation informatique.

Pour soutenir ses idées de leviers, il est amené à travailler avec différentes équipes de l’entreprise. Par exemple, si son levier de croissance repose sur les réseaux sociaux il devra collaborer avec les équipes de communication. C’est pourquoi, il doit apprécier le travail d’équipe et être un bon manager de projet.

Mais encore, le point fort du Growth Hacker est sa créativité et sa capacité à développer des leviers de croissance innovants et originaux.

Pour finir, avoir le sens de l’analyse et un esprit critique est capital pour ce poste.

Ses outils 🛠

Le Growth Hacker peut avoir recours à de nombreux outils digitaux ou web pour arriver à ses fins.

Il peut être amené à utiliser des logiciels de PAO (Photoshop, Illustrator…), des outils d’analyses (Google Analytics), des CRM (Hubspot), des logiciels de SEO (Semrush), des outils de développement (code ou no code) et bien plus encore.

On peut également retrouver de nombreuses compétences en web et data « scraping » ou en automatisation pour générer des contacts (leads) potentiels pour l’entreprise.

Growth Hacker

Quelles formations pour devenir Growth Hacker ?

Il n’existe pas de formation spécifique pour accéder directement au métier de Growth Hacker. Généralement, on privilégie les profils bac +5 venant de formations dans le marketing digital en école de commerce, d’ingénieur, ou alors de formation en informatique (développeur web, data scientist).

Quelles possibilités d’évolution ? 🎈

Selon la dimension que prend le poste (plus technique ou plus marketing) de nombreuses perspectives d’évolutions sont possibles.

Les postes de Responsable des Acquisitions, Responsable Expérience Client ou tout simplement le Poste de Growth Manager sont envisageables.

Salaire du Growth Hacker

Le salaire d’un Growth Hacker dépendra de sa localisation, de ses compétences et de ses années d’expérience.

Un profil junior peut débuter aux environs des 35k€ bruts annuels. Un profil senior se situera entre 45k€ et 50k€ bruts annuels. Enfin, un profil expert peut atteindre les 65k€ bruts annuels.

Généralement, à ce salaire fixe peut s’ajouter une part variable plus ou moins élevée.

Notez bien que les salaires que nous indiquons sont des estimations moyennes, qui varient selon l’entreprise, la localisation et l’expérience.

Vous recherchez un poste de Growth Hacker ? Jetez un coup d’œil à nos offres d’emploi !