Rechercher un emploi est une étape presque incontournable pour tout le monde. Si elle s’avère parfois éprouvante, il existe quelques astuces permettant d’optimiser les chances de réussite.

Découvrez dans cet article tous nos conseils pour organiser sa recherche d’emploi comme un pro. 😎

1/ Définir son projet professionnel et ses objectifs

En premier lieu, définir votre projet professionnel vous permet de faire un point global sur votre situation. C’est l’étape incontournable par laquelle passer. Certaines pistes permettent de questionner votre situation professionnelle. Voilà quelques idées de réflexion :

  • Quel type de poste vous intéresse ?
  • Quel type d’entreprise visez-vous ?
  • Quel est votre périmètre géographique ?
  • Souhaitez-vous avoir du télétravail et à quel rythme ?
  • Quel salaire visez-vous ?
  • Souhaitez-vous diriger une équipe ?

Pour vous aider à situer votre salaire par rapport à votre expérience, nous avons créé notre baromètre des salaires. N'hésitez pas à y faire un tour, vous obtiendrez une estimation claire en quelques clics.

2/ Se situer par rapport au marché

Se connaître est une excellente chose, mais se situer dans un marché réel en est une autre.

Une fois que vous avez dressé la liste de vos souhaits, il faut pouvoir vous positionner sur le marché. Et pour cela, rien de mieux que de faire un état des lieux de votre secteur :

  • Quelles sont les tendances actuelles ?
  • Quels sont les métiers qui recrutent ?
  • Quelles sont les principales compétences recherchées ?
  • Quels sont les salaires pratiqués ?
  • Quels sont les diplômes et/ou formations recherchés par les employeurs ?

Ces questions permettent d’affiner votre recherche pour que vous ne perdiez pas trop de temps. Trier les offres est une étape prenant du temps qui vous serait plus utile ailleurs. Alors plus vous anticipez votre recherche en excluant et incluant certains critères, plus il vous sera facile d’écrémer les offres.

3/ Actualiser et organiser son CV

Maintenant que vous avez vos réponses il va falloir actualiser votre CV.

Pierre angulaire de toute recherche d'emploi, il est essentiel à tout candidat. Le tout est de savoir l'organiser pour y mettre les informations essentielles.

Mettez à jour votre CV avec vos dernières expériences, adaptées à votre recherche actuelle. Vous pouvez rédiger une phrase d’introduction. Elle permet en quelques mots de présenter votre projet au recruteur et d’exposer simplement vos motivations.

L’idéal c’est de modifier cette introduction pour chaque poste pour lequel vous postulez. Cela prend un peu plus de temps mais permet de personnaliser votre candidature.

Nous avons déjà rédigé un article complet sur la création d’un CV efficace, n’hésitez pas à y faire un tour.

4/ Rédiger un texte de motivation

Même si chez UNLCK nous ne demandons pas de lettre de motivation, certaines entreprises le font.

Nous partons du principe que les lettres de motivation ne permettent pas à elles seules de tester les motivations réelles d’un candidat.

Mais soit ! Rien ne vous coûte de préparer une trame présentant votre projet et pourquoi vous postulez dans telle entreprise.

D’ailleurs, lorsque vous envoyez votre candidature, celle-ci peut être accompagnée d’un message. Profitez donc de cet espace pour y exposer en quelques points pourquoi vous candidatez pour ce poste.

Nous pouvons voir cela comme une lettre de motivation raccourcie et c’est toujours plus sympa que de recevoir un CV sauvage.

5/ Préparer un portfolio

On dit souvent qu’une image vaut mieux que mille mots.

Si vous êtes dans des métiers créatifs, cette étape précieuse peut directement vous placer en première place.

C’est la preuve directe de votre savoir-faire alors il n’y a pas à hésiter et il faut vous mettre au travail.

Recensez vos travaux, ceux dont vous êtes le ou la plus fier(e) et expliquez en quelques points les étapes de réflexion de chaque projet.

Essayez de varier les créations afin de montrer tout votre panel de compétences. Si la plateforme par laquelle vous postulez le permet, joignez directement votre portfolio à votre candidature et n’attendez pas qu’il soit demandé par un recruteur.

6/ Soigner son image en ligne

Cela d’autant plus réel si vous êtes dans les métiers du Web, nous vous conseillons de mettre à jour vos profils publics.

Cela passe évidemment par LinkedIn, le réseau social professionnel par excellence.

La plateforme est bien pensée et encourage ses utilisateurs à compléter leur profil via un guide étape par étape.

Il faut voir LinkedIn comme un CV. Nous vous conseillons de lister vos formations et vos expériences en décrivant ce que vous avez fait ou appris à chaque fois.

Mettez une photo ou un avatar digital vous représentant si vous n’êtes pas à l’aise avec la première. Vous pouvez également compléter votre profil avec une photo de couverture (choisie en fonction du secteur ou de votre poste) et avec une description, vous permettant de vous exprimer librement.

LinkedIn permet également d’ajouter des fichiers à votre profil : CV, portfolio… Libre à vous de choisir les options les plus adaptées à votre recherche d'emploi.

7/ Allouer un temps de recherche dédié

Une fois tous vos éléments prêts et réunis, il est temps d’entrer dans le vif du sujet.

Pour une recherche bien organisée, il est important d'y dédier du temps.

Votre quotidien est déjà rythmé et si vous ne vous organisez pas, vous ne le ferez jamais sérieusement et vous laissez interrompre dans votre tâche.

Parce que oui, chercher un travail c’est déjà du boulot (sans mauvais jeux de mots) !

Nous vous conseillons alors de choisir un créneau, par jour ou par semaine (tout dépend de ce que vous recherchez) et de le dédier entièrement à votre recherche.

Isolez-vous de votre famille et coupez-vous des réseaux et de votre téléphone le temps de postuler.

Essayez de découper ces créneaux par tâche à réaliser :

  • Sourcing des offres,
  • Modification et envoi de CV,
  • Rédaction de texte de motivation,
  • Adaptation du portfolio (si besoin),
  • Gestion des e-mails et des relances.

8/ Organiser sa recherche grâce à un suivi

Afin de vous aider dans votre organisation, de gagner du temps et de vous y retrouver facilement, nous vous conseillons de créer un tableau de suivi.

En effet, un tableau bien configuré et entretenu vous permettra de ne jamais perdre de vue vos candidatures et de savoir exactement où vous en êtes à chaque étape.

Il suffit de quelque chose de simple qui regroupe les informations telles que :

  • L’entreprise
  • Son adresse
  • Le poste
  • L’URL de l’offre
  • Nom, prénom du contact principal
  • Les coordonnées du contact principal
  • La date de candidature
  • La date de relance
  • La date d’entretien
  • La date d’envoi de l’e-mail de remerciement
  • Le statut de la candidature

Voilà un exemple de tableau de suivi des candidatures. Nous vous donnons accès à ce tableau, que vous pouvez directement copier dans votre drive.

Organiser sa recherche d'emploi avec un tableau de suivi des candidatures

Mine de rien, ce simple tableau permet en quelques clics de centraliser toutes les informations nécessaires au bon suivi de votre recherche.

Il ne vous arrivera plus jamais de vous faire appeler par un recruteur sans vous souvenir quelle est l’entreprise ou encore le poste concerné.

9/ Être au bon endroit, au bon moment

Si constituer un CV, un profil LinkedIn, ainsi qu’un portfolio ultra-complet est un must have de tout bon candidat, faut-il encore savoir où postuler.

Parce que si votre profil est complètement optimisé mais que vous ne savez pas où postuler, tout ce travail risque de tomber à l’eau.

Il existe de nombreuses plateformes de recherche d’emploi, générales ou spécialisées vers lesquelles vous tourner en fonction de votre domaine d’activité.

Exemples de plateformes :

  • Welcome to the Jungle : l’incontournable des start-ups
  • Choose your boss : la plateforme spécialisée dans les offres informatiques et du numérique
  • Maddyjobs (anciennement AzertyJobs) : spécialisée dans les jeunes entreprises et start-up innovantes
  • Jobs that makesense : pour des emplois dans le développement durable
  • Paris&Co – Jobboard : pour rejoindre les start-ups parisiennes
  • LinkedIn : le réseau social professionnel par excellence
  • HelloWork
  • Monster
  • Indeed
  • Jobteaser

Nous rédigerons bientôt un article sur ce sujet afin de vous présenter les plateformes en fonction de leurs spécialités. 😉

Se faire aider par des cabinets de recrutements

Dans la continuité des plateformes et jobboards, on a les cabinets de recrutement. Tous ne fonctionnent pas de la même façon mais globalement le cabinet vous accompagne dans votre recherche en présentant votre profil à des entreprises (avec votre accord). Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à lire notre article sur les avantages qu’ils peuvent apporter.

Participer à des salons professionnels

Les job dating et salons professionnels ne sont absolument pas à écarter de votre stratégie. Alors oui, ils ne permettent pas toujours de cibler les postes recherchés mais donnent la chance en peu de temps de rencontrer du monde et d’avoir des premiers points de contact.

10/ Utiliser des alertes d’emploi

Parce que la recherche d’emploi est également une question de timing, pensez à paramétrer des alertes sur vos jobboards préférés. Certains proposent des options intéressantes vous permettant de recevoir une notification dès qu’une offre qui répond à vos critères est publiée.

De ce fait, vous êtes directement informé de leur publication et pouvez faire partie des premiers postulants. Cela peut faire la différence lorsqu’une entreprise reçoit des centaines de candidatures.

11/ Se rendre disponible pendant la recherche

Lorsque vous allez commencer à envoyer votre candidature, les appels vont affluer.

Par conséquent, il est important de pouvoir vous rendre disponible durant votre recherche. Si vous travaillez, cela n’est pas toujours évident et ça se comprend. En revanche, l’idée n’est pas de partir en vacances et de se couper de tout, vous risqueriez de passer à côté d’opportunités. Il faut un juste milieu.

Néanmoins, nous souhaitons appuyer sur le fait que, se rendre disponible à tout moment n’est pas forcément idéal.

On a vite fait de répondre dans un moment informel, avec des proches, en vacances, en clair à des moments peu propices à un premier échange professionnel.

Si vous avez l’occasion de vous isoler un peu, notre meilleur conseil est de répondre et d’expliquer simplement que là maintenant il vous est compliqué d’échanger dans de bonnes conditions. Voyez tout de suite avec votre interlocuteur pour reconduire ce premier échange et fixer ensemble un prochain rendez-vous.

Cela vous servira bien plus que de répondre dans de mauvaises conditions qui pourraient vous faire défaut.

12/ Envoyer des candidatures spontanées

Si on peut parfois le voir comme une bouteille à la mer, envoyer une candidature spontanée, bien ciblée peut vraiment fonctionner. L’entreprise est peut-être en train d’ouvrir un poste, de préparer un futur recrutement ou une levée de fonds, sans avoir encore communiqué dessus.

N’hésitez pas à identifier les potentiels recruteurs ou responsables d’équipe afin de directement les contacter. Envoyer un e-mail ou un message sur LinkedIn (ou tout autre réseau) vous permet de toucher directement l’interlocuteur concerné et de montrer votre motivation.

13/ Développer son réseau professionnel

Afin de maximiser vos chances, il faut penser à long terme. Vous êtes entouré(e) de personnes actives qui connaissent elles aussi, d’autres personnes en poste. Cela peut paraître bateau dit comme ça mais on ne pense pas toujours à échanger avec elles.

Rencontrer du monde et garder contact avec ces personnes peut ouvrir des portes.

Eh bien le virtuel fonctionne de la même façon. Il ne faut pas hésiter à entretenir vos réseaux tels que LinkedIn, à contacter du monde, à échanger sur des sujets de votre domaine (rédiger, commenter etc.) et à répondre aux sollicitations.

Si l’on vous sollicite, même si vous n'êtes pas intéressé(e) prenez toujours le temps de répondre de façon cordiale, on ne sait jamais ce qui peut arriver.

14/ Penser qualité avant quantité

Notre dernier conseil et pas des moindres, qui est un peu notre maître mot, est de penser qualité avant toute chose.

Envoyer 500 candidatures non travaillées et peu ciblées versus, envoyer 250 candidatures personnalisées aux bons décisionnaires est bien différent.

S’il est évident que plus vous envoyez de CV, plus vous avez de réponses, cela ne sera pas forcément le cas si ces envois sont de mauvaise qualité. Vous aurez sûrement des réponses mais négatives.

Alors faites en moins mais mieux. Cela sera bien plus pertinent pour vous.