Depuis quelques années, on constate que les talents ou candidats sont de plus en plus difficiles à attirer dans une entreprise.

En effet, les attentes et les motivations évoluent et se diversifient.

Aujourd’hui, la question de la rémunération n’est plus le seul facteur déterminant dans le choix d’un candidat.

De plus, avec le contexte actuel ces différentes attentes prennent de plus en plus d’importance et il est capital pour les entreprises de savoir s’y adapter.

Bien entendu, l’essence même du poste et les missions sont les critères principaux du premier pas d’un candidat vers une entreprise. Cependant, de nombreux autres paramètres sont à prendre en compte et on vous en parle juste ici. 👇🏼

1/ Une rémunération adaptée aux talents 💸

Même si elle n’est plus le seul facteur de motivation, la rémunération reste tout de même un point important dans le recrutement.

Par ailleurs, le salaire fixe reste généralement ce que regardent en premier les talents en recherche d’emploi.

Cela peut paraître simple, mais un salaire élevé rend un poste plus attractif. Cependant, le salaire doit être cohérent avec le poste et le profil recherché.

Pour proposer une bonne rémunération il faut étudier ce qu’il se fait sur le marché et étudier le profil des talents que l’on veut attirer. De plus, des primes peuvent compléter le salaire fixe, dans les métiers qui le permettent.

Autre point important, il faut savoir être ouvert à la discussion et à la négociation sur le salaire. Être rigide sur ce point peut très vite faire fuir un talent qui souhaite être rémunéré à sa juste valeur.

GIF négocier son salaire

2/ Avantages sociaux et avantages en nature

Ils peuvent venir en complément de la rémunération et peuvent être un bonus non négligeable dans la prise de décision d’un talent.

De plus en plus d’entreprises proposent des avantages en nature ou des avantages sociaux. En effet, cela montre que l’entreprise se soucie de ses employés, de leur bien-être et de leur avenir.

Les avantages sociaux

Les avantages sociaux sont des avantages monétaires ou économiques en complément du salaire.

Les plus connus sont :

  • la souscription à une assurance santé,
  • les titres-restaurants,
  • les régimes de retraites,
  • le partage des bénéfices,
  • les services d'un CE,
  • les séminaires ou incentives,
  • les heures supplémentaires (compensées),
  • les primes.

Les avantages en nature

Certaines entreprises proposent également des avantages en nature. Ce sont en général des services mis à disposition aux employés pour éviter les dépenses personnelles pour le travail.

Cela peut aller du prêt d’un ordinateur de fonction ou d’un téléphone au prêt d’une voiture ou même un logement.

Les avantages sont une excellente solution pour attirer les candidats. Les primes d’intéressement ou de résultat, sont notamment très pratiques pour rémunérer vos talents lorsque vous n’avez pas forcément les ressources pour offrir un salaire fixe élevé.

3/ Des processus de recrutement cohérents 👌

Le déroulement des processus de recrutement est un élément clé pour attirer de nouveaux talents dans votre entreprise.

La plupart du temps, les processus de recrutement sont jugés trop longs. Selon plusieurs études, 2 candidats sur 3 pensent que les process sont trop longs. 1 candidat sur 3 aurait déjà renoncé à un poste à cause de la longueur des process.

On entend par process trop longs, plusieurs choses :

  • les délais de réponses sont lents,
  • les différents entretiens sont trop étalés dans le temps,
  • trop d'entretiens ou d'étapes, avec trop d'interlocuteurs.

De plus, les désavantages d’un processus de recrutement long sont multiples. En plus d’éloigner les candidats, ils sont coûteux, le poste reste vacant plus longtemps et ils sont mauvais pour votre marque employeur.

En effet, c’est pendant le processus de recrutement qu’un candidat se fait une idée de votre entreprise. Il peut se sentir négligé si le délai de réponse est trop lent, il peut également vous penser désorganisé si les entretiens se multiplient.

Privilégier un processus relativement court est bien mieux accueilli de la part des candidats. Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège des procédures trop courtes, ce qui risque d’impacter la qualité de votre recrutement.

La première étape dans un bon process est d’attirer via une offre d’emploi.

Il va de soi qu’une annonce attractive met en valeur un poste et par conséquent l’entreprise qui recrute.

4/ Environnement et conditions de travail

De nos jours, ces deux critères ont un poids important dans le choix d’une entreprise ou d’un poste par le candidat. Encore plus dans le contexte actuel. Le COVID a remis en question les méthodes de travail et les motivations des talents.

Les conditions de travail

Premièrement, les travailleurs recherchent un emploi permettant un bon équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Pour cela, la tendance est au télétravail. En effet, de plus en plus de personnes cherchent un emploi où le télétravail total ou partiel est possible.

À titre d’exemple, dans le secteur du développement, une étude de CodinGame montre qu’en 2022, 70% des développeurs souhaitent télétravailler. Ils sont 33% à souhaiter du full remote (télétravail total) et 37% une organisation hybride.

Dans la mesure du possible, certaines entreprises proposent un temps de travail aménagé, avec par exemple, des horaires flexibles. Par ailleurs, certaines ont mis en place la semaine de 4 jours travaillés.

Mais encore, des jours de récupération, des RTT, sont aussi envisageables.

Le cadre de travail

De plus, il est important de moderniser et d’améliorer le cadre de travail.

Sous l’influence du milieu des start-up, beaucoup d’entreprises proposent maintenant des espaces de travail de plus en plus agréables et personnalisés.

Les bureaux sont souvent des open spaces. Il y a des espaces détentes avec des canapés, des baby-foots (fort connus) ou d’autres divertissements. Parfois même, des salles de sport se trouvent directement dans les locaux.

5/ Accompagnement, formation et perspectives d’évolution 🎓

Il est important voire primordial de bien intégrer les nouveaux embauchés.

En effet, intégrer un nouveau poste, une nouvelle entreprise et équipe n’est pas chose aisée. De plus, le flot d’informations reçu dans les premiers jours d’embauche peut stresser, voire décourager et faire fuir un nouveau collaborateur.

Près d’un candidat sur 5 quitterait l’entreprise après son premier jour.

Pour éviter cela, il faut un suivi régulier du talent qui vient de rejoindre la société.

Proposer des missions adaptées et progressives, le présenter à l’équipe, le laisser prendre quelques libertés. L’assister et être disponible sont des éléments clés pour l’aider à prendre ses marques et intégrer ses responsabilités.

GIF arriver dans une nouvelle entreprise

Si le suivi pendant la période d’intégration est important et plus régulier, l’idéal est de suivre les collaborateurs sur le long terme.

De cette manière, ils peuvent aspirer à de nouveaux objectifs. Proposer un suivi, une formation continue ou des formations ponctuelles permettra aux talents de s’épanouir et de réaliser leurs éventuels objectifs d’évolution.

En effet, la perspective d’évolution est un critère très recherché par les talents de nos jours. Que ce soit pour avoir plus de responsabilités, changer de poste et également faire évoluer leur salaire et avantages.

Un employé ayant la possibilité d’évoluer à 80% plus de chances de rester fidèle à son entreprise.

6 / Un management adapté

Pour appliquer les points cités juste avant, il faut bien évidemment un management compétent.

Même si les postes de management sont souvent convoités, n’est pas bon manager qui veut.

Généralement, les talents attendent des managers qu’ils soient à l’écoute et prennent en compte les demandes ou besoins des équipes. Pour cela, ils doivent faire preuve d’une bonne communication.

Même si le rôle du management est de gérer les équipes et de superviser, les équipes attendent une certaine liberté dans leur travail. Cela permet d’instaurer un climat de confiance et les talents sont plus susceptibles de s’épanouir et d’évoluer.

De plus, les jeunes générations sont plus sensibles à des managers axés sur l’humain plutôt que sur les compétences. Pour faire un parallèle avec les process de recrutement, de plus en plus d'entreprises n’exigent plus le CV des candidats.