Le no code, c’est quoi ?

Publié le 1 mars 2021 Temps de lecture: 7'

Développer sans coder ? C’est la promesse du no code ! Certains parlent de tendance, de « buzzword », ça vous dit quelque chose ?

En quelques mots, le no code permet de créer un site Internet, une application, un jeu vidéo etc. sans avoir à rédiger de code (ou presque). Généralement, on utilise une interface visuelle. Par exemple, les CMS tels que WordPress, Joomla, Prestashop, Wix etc. ont été très popularisés ces dernières années.

Quels sont les avantages et inconvénients du no code ? Quels sont les outils existants ? On y répond dans cet article !

Code, low code, no code. Kézaco ? 😱

Bon, ça fait beaucoup de mots tout ça. Vous allez voir, en réalité c’est très simple.

On peut décrire ça comme une progression allant du code (développement informatique tel que nous le connaissons) au développement sans programmation.

Commençons rapidement avec le low code.

C’est le fait de développer avec un minimum de code. Ces solutions offrent une souplesse que les solutions no code n’offrent pas forcément.

Elles sont très utilisées par les entreprises de par leur richesse. Généralement elles en sont les plus friandes car le recours aux plateformes low code est un gain de temps considérable.

Que ce soit en externe ou en interne, elles permettent de partir d’une base et de personnaliser l’utilisation d’un outil pour un besoin propre à leur entreprise.

Salesforce est très connue dans le milieu car il suffit d’un minimum de code pour pouvoir créer une application.

Création avec le no code

Mais qu’est-ce que le no code ?

Vous n’avez jamais rédigé une ligne de code de votre vie ? Ce n’est pas grave. Aujourd’hui, de nombreux logiciels et solutions ont été conçus pour que vous puissiez créer sans coder.

Vous allez, via des solutions “drag and drop” (glisser-déposer), ou « wysiwyg » (what you see is what you get), construire visuellement votre application ou site Internet dont le code sera automatiquement généré par la solution utilisée. 🪄

Dans le cas d’applications complexes, vous devez préciser les conditions et workflows nécessaires au bon développement de celles-ci.

Les outils no code ont un écosystème pensé pour intégrer et relier divers outils entre eux (grâce à des plugins). Cela permet de gérer différentes problématiques liées à la gestion des données, formulaires, contacts etc.

Des outils vont ensuite vous permettre de créer de nombreux workflows de tâches et scénarios automatisés entres les différents outils et applications.

Et pourquoi ça marche ? ⚙️

Pourquoi ça marche autant ? Plusieurs raisons l’expliquent.

En quelques années, nous avons connu une accélération des besoins. Nous voulons que les choses se réalisent vite et bien. 

Il faut reconnaître que concernant le développement et la programmation, les choses sont parfois compliquées. Le fameux mythe du projet livré bien au-delà des deadlines n’en n’est pas toujours un. 🤷‍♀️

Créer à moindre coût

De nombreuses questions budgétaires se posent. Vous souhaitez lancer votre entreprise ? Vous n’avez pas encore les moyens d’engager un développeur ou de faire appel à un freelance ou une agence ?

Les solutions no code sont idéales comme alternatives ! Elles offrent la possibilité de tester avant d’investir.

Aujourd’hui en quelques clics et peu de moyens, il vous est possible de lancer votre projet E-commerce par exemple.

Flexibilité 😎

Une autre problématique récurrente : les clients n’ont pas toujours la main sur leur site ou application lorsqu’ils font appel à des prestataires.

Il faut donc passer par le dit prestataire à la moindre mise à jour / modification.

Et même si vous avez la possibilité d’accéder à votre site, il faut avoir une personne avec des compétences en développement pour pouvoir travailler dessus.

Bref ce n’est pas toujours évident.

Démocratisation du développement

Grâce aux outils no code, tout le monde peut créer. Ce qui était auparavant presque inaccessible, est aujourd’hui devenu commun.

Si les premiers outils de création no code n’étaient pas très optimisés, on constate aujourd’hui de réelles améliorations. Créer un beau site Internet & une appli (dynamique & responsive) est devenu simple !

Ce qui rend le no code si puissant c’est tout son environnement d’outils s’intégrant ensemble.

Voici quelques outils no code / low code (liste non exhaustive) : 

  • Un site E-commerce avec Shopify, Kreezalid
  • Plusieurs CMS : WordPress, Strikingly, Wix
  • Votre site web façon Illustrator / Photoshop : Webflow
  • Une landing page avec Carrd, Leadpage, Landen, Instapage
  • Vos emails avec Stripo, Topol.io, Mailchimp, Mailjet, Mailerlite
  • Vos formulaires avec Typeform, Survey Anyplace, Survey Monkey, Google Form
  • Une base de données avec Tadabase, Airtable, Google Tables, Sheet, TimeTonic
  • Pour une application, utilisez Bubble, Appily, Adalo, Thunkable, Kodika.io
  • Votre gestion des chats avec Zendesk, Axiom, Opla, Landbot, CodelessBot (s’intègre avec Airtable)

Enfin, pour relier les différents services entre eux et automatiser les fonctionnalités, utilisez les outils tels que Zapier, Automate.io, Jarvee, PhantomBuster et Integromat.

Ses limites et inconvénients

L’utilisation de ces outils peut être très attirante, surtout lorsque l’on évoque leur maniabilité et connectivité.

En revanche, ils ne sont pas miraculeux. Il existe également des inconvénients liés à leur utilisation. 

Phase d’apprentissage

Il va falloir vous armer de patience parce que leur prise en main n’est pas évidente. Il vous faudra du temps pour comprendre et explorer leur potentiel (et limites…).

Heureusement, de nombreuses formations existent maintenant. Youtube regorge de contenus très enrichissants sur ces nouvelles pratiques.

Savoir ce que l’on veut (ou pas) 🧐

L’une des principales difficultés est de définir vos différents besoins. C’est cette base qui permet de choisir vos outils. Parce que l’on se rend vite compte de la diversité de choix.

Tous les outils ne se valent pas. Il faut donc impérativement définir vos besoins et contraintes liés à votre projet.

Une solution qui peut vous paraître idéale à court terme, ne le sera peut-être plus d’ici quelques années.

Pensez donc aux évolutions possibles, car certains outils peu coûteux dans un premier temps, peuvent finir par le devenir et vous contraindre en termes de fonctionnalités. 💡

Limites techniques des outils no code

Effectivement, il n’est pas toujours possible de créer ce que l’on souhaite. Si certains outils le permettent, d’autres non.

Comme évoqué précédemment, on peut se retrouver limités. Passé un certain cap, vous pourriez vous retrouver avec de trop forts volumes de trafic et de connexion, ce qui aurait un impact direct sur la bonne fonctionnalité de votre application ou site.

Il faut que les serveurs et bases de données puissent suivre en cas d’évolution et de croissance.

La maîtrise des coûts 🤯

Si l’on vante la souplesse et le moindre coût de ces outils pour la création d’un site ou d’une application, il faut rester vigilants.

On peut vite se retrouver à utiliser beaucoup d’outils pour de petites fonctionnalités.

La majorité de ces outils no code restent payants. Mis bout à bout, les différents abonnements dont vous aurez besoin peuvent finir par vous revenir cher.

Qualité & sécurité du no code

Au-delà des coûts engendrés, on peut se retrouver avec un environnement pas très propre ni optimisé. En faisant le choix du no code, vous renoncez au contrôle de fond.

Finalement, vous ne savez pas réellement comment est composé le site ou l’application et n’avez pas la main dessus. 

Vous acceptez le fait d’être dépendant d’une entreprise. Ce qui peut aussi vous mettre en difficulté si celle-ci rencontre de graves problèmes de sécurité.

Propriété

Tout comme vous êtes dépendant de la bonne maintenances de ces outils, vous rencontrerez des problèmes de propriété si vous quittez la plateforme. 

Cela peut être compliqué et vous coûter de l’argent. S’ajoute à cela, la découverte du code source, qui pourrait vous surprendre.

Effectivement, on parle souvent de qualité de code et de documentation négligées. Ne vous attendez pas à récupérer un code source ultra clean.

Alors, no code VS code ? 💥

Que faut-il en penser ? Les outils no code ont permis à de nombreuses personnes de créer, lancer leur entreprise, mettre en place des scénarios d’automatisation etc. sans avoir de connaissances en développement.

De nombreux ingénieurs ont eux-même intégré l’utilisation de ces outils pour les aider dans leur quotidien (gain de temps, facilité de process, automatisation de tâches…).

Si les critiques sont parfois mitigées, force est de constater que l’utilisation d’outils no code ne cesse de croître.

Ces outils sont de plus en plus efficaces et il ne fait aucun doute qu’ils continueront d’offrir de nouvelles perspectives de création.